Chronique «La gestion des conflits»

La_vie_Etudiante_UL_185X125La chronique «La vie étudiante» paraît aux 2 semaines dans le Bulletin de la vie étudiante. Vous y trouverez de l’information sur les aspects logistiques et administratifs de l’implication étudiante. Cette semaine, nous vous proposons une chronique sur la gestion des conflits.

Médiation
Dans le cadre de la vie universitaire, les étudiants peuvent être confrontés à des points de vue divergents ou des façons de faire contraires à leurs habitudes. Que ce soit dans le cadre d’un travail d’équipe, d’une activité parascolaire ou d’un autre type de collaboration, ces situations mènent parfois à des conflits aussi inévitables que désagréables. Le conseiller à la vie étudiante offre un service de médiation aux étudiants qui le désirent. Il est nécessaire que les deux étudiants ou groupes en désaccord en fassent la demande d’un commun accord.

Comme les deux partis bénéficient d’un point de vue objectif et extérieur d’un professionnel, se faire conseiller par un médiateur peut s’avérer une juste solution. Cela permet de verbaliser le problème, de mettre ses opinions en perspective et d’y voir plus clair. La table est alors mise pour un compromis dont les bases sont à définir adéquatement et ainsi éviter une nouvelle situation conflictuelle.

Cibler la cause
En cours de médiation, il n’est pas rare de découvrir que le conflit est la résultante d’un problème précis (déficit budgétaire, recrutement timide, échec d’une activité, mauvaise presse, etc.). La résolution de ce désaccord est envisagée différemment par les responsables en présence. Le conseiller à la vie étudiante peut mettre son expérience et son expertise à votre service en vous aidant à analyser les solutions envisageables et en proposant d’autres pistes de résolution de problème.

L’ABC de la résolution de conflit
Résoudre un conflit peut parfois sembler difficile et même impossible, mais plusieurs techniques peuvent alléger la situation. L’expression de la frustration et des sentiments générés par le conflit est essentielle, mais doit ensuite laisser place à une dédramatisation de la situation. Une trop grande charge émotionnelle entravera la résolution du conflit et la recherche d’un terrain d’entente.

Étapes suggérées pour une résolution efficace:

  • Communication respectueuse: Laisser parler l’autre sans l’interrompre même si vous n’êtes pas en accord avec ce qui est dit, mais exiger la même chose en retour. Chacun a le droit d’aller au bout de son idée pour ensuite laisser cordialement la parole à l’autre en partant du principe qu’on n’est pas d’accord, mais qu’on se respecte.
  • Objectif commun: Qu’est-ce qui est recherché par les deux partis (ex.: un budget équilibré, une promotion plus efficiente, un recrutement efficace, etc.)? Cheminer ensemble vers cet objectif.
  • Suivi régulier: Il est important de valider en cours de processus que l’objectif final n’est pas perdu de vue. La prévision de réunions de suivi peut s’avérer efficace. Laissez un temps de réflexion entre les deux rencontres.

Dans tous les cas, le service de médiateur de la part de votre conseiller à la vie étudiante restera à votre disposition.

Pour en savoir plus
Vous trouverez sur le Web différentes méthodes et outils de résolution de conflit. Le Centre d’aide aux étudiants vous propose une page pour prévenir et gérer les conflits dans les travaux en équipe qui peut aussi s’appliquer dans un cadre parascolaire.

Si le conflit s’accompagne d’intimidation, de harcèlement ou de menaces, la médiation n’est plus le service suggéré, mais plutôt un soutien spécifique afin de protéger votre intégrité physique et mentale. Vous pouvez contacter en toute confidentialité le Centre de prévention et d’intervention en matière de harcèlement ou le Service de sécurité et de prévention de l’Université Laval.

Rédigé par: Ricardo Codina
Conseiller à la vie étudiante
ricardo.codina@bve.ulaval.ca