Exposition «Ephemeroptera»

Voici une photo de Jérôme Trudelle et de ses oeuvres. Crédit: Sarah-Hélène Trudelle

Jérôme Trudelle, étudiant à la maîtrise en arts visuels, vous invite à sa deuxième exposition individuelle, intitulée «Ephemeroptera», qui aura lieu du 1er au 17 mai 2019 à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval.

Se spécialisant dans la sculpture suspendue, Jérôme Trudelle présente le fruit de ses réflexions sur l’esthétique de la fragmentation dans une installation comprenant plusieurs centaines de morceaux de plâtre accrochés dans l’espace. Imprégnée d’un blanc immaculé, l’œuvre propose une exploitation du système d’installation en rendant visible chacun des fils de coton qui permettent la suspension des fragments, créant ainsi une aura lumineuse qui devient partie intégrante de l’œuvre. Intéressé par la sensation de mouvement et le caractère narratif qui découlent de l’accumulation de particules dans l’espace, Jérôme présente une installation à l’apparence aérienne et diaphane, dans laquelle nous pouvons imaginer une reconstruction ou bien une déconstruction d’une forme organique et dynamique.

Du 1er au 17 mai 2019
De 9h à 16h30 du lundi au vendredi et le samedi de 12h à 16h
Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins, local 2470
2325, rue de l’Université, Université Laval

Courte biographie de l’artiste

Diplômé du baccalauréat en arts visuels et médiatiques – profil entrepreneurial – de l’Université Laval, Jérôme Trudelle a exposé ses œuvres à de nombreuses occasions dans les dernières années, notamment à la Galerie Ni Vu Ni Cornu qui le représente depuis 2017. Il a participé à plusieurs résidences en recherche-création, dont l’une d’une durée d’un mois au Brésil, et a présenté sa première exposition individuelle, «Aux fils du temps», du 22 avril au 27 mai 2018 à la salle Jean-Paul Lemieux de la bibliothèque Étienne-Parent, à Beauport. Impliqué tant au niveau communautaire que culturel, il est le lauréat de huit bourses d’excellence Desjardins, de deux bourses Hydro-Québec et d’une Médaille du Lieutenant-gouverneur. En automne 2018, il a entamé une maîtrise en arts visuels avec mémoire à l’Université Laval, à Québec.