Exposition en cours

Exposition «L’odeur du sang humain me rit»
SPHINX NO.2 - 2de2 (détail)

Oeuvre «SPHINX NO.2 – 2de2 (détail)», crédit: Catherine McInnis

Le public est invité à l’exposition «L’odeur du sang humain me rit» de Catherine McInnis présentée du 16 janvier au 1er février 2017 à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval.

L’exposition «L’odeur du sang humain me rit» propose une sélection de tableaux récents de l’artiste Catherine McInnis, dont la présente production tend à délaisser peu à peu la représentation de la figure humaine au profit d’une réactualisation du motif de la vanité. Véritable ode au caractère transitoire de la vie humaine, et écho d’une mort qui guette incessamment l’Homme, «L’odeur du sang humain me rit» raconte l’angoisse devant toute la beauté d’exister. Les sujets représentés, à la limite de la beauté et de la laideur, s’éloignent de la dimension moralisatrice de la scène de genre afin de donner à celle-ci une valeur principalement autobiographique. Relations d’amour et de haine, de désir et de dégoût entre le spectateur et le sujet, les œuvres présentées sont le fruit de 2 ans de recherche esthétique et technique. La production de l’artiste est porteuse d’une attitude autoréflexive vis-à-vis de la pratique artistique, de l’histoire de l’art, et questionne le rapport de l’artiste à la création ainsi qu’à la pérennité de l’œuvre.

PETIT STEAK (détail)

Oeuvre «PETIT STEAK (détail)», crédit: Catherine McInnis

Née en 1987, Catherine McInnis termine présentement des études à la maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, à Québec. Cofondatrice et membre des collectifs La Japa, Mama knows best et Canadian Bacon, elle prend part à plusieurs expositions collectives et collabore à maints projets. Les œuvres de Catherine McInnis ont été exposées principalement en France et au Canada, notamment à L’Oeil de Poisson à Québec, où elle participe en 2015 à la 3e édition de la Foire en art actuel. Ses recherches s’articulent autour du motif de la vanité et de l’utilisation de l’art comme catharsis.

Date: 16 janvier au 1er février 2017
Heures d’ouverture: du lundi au vendredi de 9h à 16h30 et le samedi de 12h à 16h
Lieu: Salle d’exposition (local 2470), pavillon Alphonse-Desjardins (2325, rue de l’Université, Université Laval, Québec)
Vernissage: le vendredi 20 janvier de 17h à 20h