«Les Dépaysements»

Les Dépaysements

Par Annabelle Fouquet

Annabelle Fouquet, diplômée à la maîtrise sur mesure en anthropologie et arts visuels, présentait l’exposition «Les Dépaysements» jusqu’au 4 juin 2021 à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval.

La démarche d’Annabelle Fouquet, à la lisière entre le documentaire de création et l’anthropologie visuelle, explore cette fois une nouvelle écriture du réel à travers une installation vidéographique. Celle-ci met en scène un espace de rencontre entre 26 participants originaires du Québec et de la Nouvelle-Calédonie (France, Pacifique).

Entre 2007 et 2017, plusieurs dizaines d’étudiants calédoniens sont venus se former dans des cégeps du Nord québécois alors que de nombreux travailleurs québécois immigraient en Nouvelle-Calédonie pour travailler dans le secteur minier. Grâce à un dispositif audiovisuel de partage de sensations et de mémoires intimes, l’installation «Les Dépaysements» explore ces expériences de migrations croisées tout en proposant une réflexion sur le sentiment d’appartenance et la sensation du «chez-soi». À travers une expérience sensible et réflexive, cette installation remet en question nos identités personnelles et collectives, mais aussi notre capacité à nous «imaginer» et nous «sentir ensemble», au-delà d’horizons et de parcours de vie divergents.

Voici un aperçu de l’exposition. 

 

Exposition
Oeuvre-1aw
Les Dépaysements, 2020
Installation vidéo
*Crédit photo: David Cannon
Oeuvre-1bw
Les Dépaysements, 2020
Installation vidéo
*Crédit photo: David Cannon
Oeuvre-1cw
Les Dépaysements, 2020
Installation vidéo
*Crédit photo: David Cannon
Oeuvre-1dw
Les Dépaysements, 2020
Installation vidéo
*Crédit photo: David Cannon
Oeuvre-1ew
Les Dépaysements, 2020
Installation vidéo
*Crédit photo: David Cannon
Extrait de Les Dépaysements, 2020